Maître d'ouvrage :

Particulier

Maître d’œuvre de conception :

DIRIM Architecture

 

Montant prévisionnel des travaux :

650 000 euros HT

 

Durée prévisionnelle

des travaux :

8 mois

 

 

EN ATTENTE

2 niveaux

290 m²

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mezzanine

Vue 3D de la mezzanine

Détail de la mezzanine

Détail de la mezzanine

Axonométrie de la charpente

Axonométrie de la charpente

Plan 1.jpg

Plan du 1er étage

Plan 0.jpg

Plan du rez-de-jardin

Elévation côté rue

Elévation côté jardin

Elévation côté rue

Elévation côté rue

RESTRUCTURATION VERTE

Restructuration / Maîtrise d'oeuvre de conception / 2011-2012 / NEAUPHLE-LE-CHÂTEAU (78)

Restructuration d'un ancien corps de ferme
 
CONTEXTE

 

Située en bordure d'une large parcelle boisée d'un quartier résidentiel, la maison Michel est un vestige d'architecture vernaculaire rurale construite dans la première moitié du XXème siècle. Bien que rustiquement construit, aujourd'hui délabré et souffrant de pathologies liées à l'humidité, l'édifice bénéficie de plusieurs atouts tels qu'une exposition favorable, une façade dégagée offrant d'importantes surfaces donnant sur un large jardin, une charpente "pittoresque" ainsi qu'une certaine inertie thermique dûe à l'épaisseur de ses parois en pierre.

 

 

ENJEUX

 

La mission de DIRIM sur ce projet aura en quelque sorte démarré en amont de l'esquisse, puisqu'il s'agissait en premier lieu de faire état du potentiel de valorisation de la construction. Cette approche aura permis de dessiner un projet cohérent visant à :

  • remplacer la toiture actuelle (fibrociment) et consolider la charpente,

  • sécuriser le bâtiment en traitant les faiblesses structurelles,

  • conserver les actuelles fermes à usage de décor,

  • reprendre les futurs planchers,

  • abaisser le plancher bas et traiter les remontées capillaires,

  • se désolidariser de l'ancienne structure, qui souffrait de la faiblesse des fondations et d'une absence de hors-gel.

 

 

PRESTATIONS

 

Ces problématiques ont été résolues par le choix de créer une seconde structure porteuse et fondée hors-gel, insérée en face interne des murs de façade. Une nouvelle partition interne en "boîtes" a permis la création de mezzanines. Le projet ainsi dessiné aura permis :

  • la conservation de l'authenticité et de l'identité du bâtiment,

  • l'assainissement et la rationalisation de la conception originale,

  • l'adaptation du bâtiment aux normes actuelles,

  • l'intégration d'une dimension environnementale forte via une architecture bioclimatique et divers procédés d'économie d'énergie : récupération des eaux grises et des eaux de pluie, solaire thermique, VMC double flux, paroi d'inertie à lame d'air...

 

 

RESULTAT

 

L'intervention de DIRIM a permis de mettre en valeur les qualités originales du bâtiment tout en procédant à sa sauvergarde, à sa mise aux normes et à la modernisation de son confort. Les surfaces intérieures ont quant à elles presque été optimisées par la création des mezzanines.